Tissus et diy : tout pour le plaisir de confectionner soi-même ! Un blog autour du tissu et de la couture. Une interaction entre vos réalisations, nos articles et nos tutos, pour créer un catalogue d’idées créatives et surfer sur la tendance mode au gré des saisons et des nouvelles collections textiles. Découvrez nos ateliers, évènements et concours dans l'agenda. Inspirez-vous de nos blogueuses favories pour vos confections !
Articles Les armures des tissus.

Les armures des tissus.

Armures

Le 9 avril 2019


Connaissez-vous les armures des tissus ?

Cela ne vous dit rien. Ne vous inquiétez pas, je vous explique tout !

Tout d’abord il faut comprendre de quoi il s’agit. L’armure d’un tissu c’est le mode d’entrecroisement des fils, le tissage. Il existe 3 façons principales d’entrecroiser les fils, ce sont les armures dites « fondamentales ». Il y a la plus simple, l’armure « toile », ensuite il y a l’armure « sergé » et enfin l’armure « satin ». Ces trois armures constituent la plupart des tissus. Si vous avez entre les mains un coupon qui n’est ni de la toile, ni du sergé, ni du satin, votre tissu est alors tissé avec une armure dite dérivée. La base étant toujours une armure fondamentale.

Pour commencer détaillons un tissu tel que vous le trouvez en magasin :
1

Le sens trâme ou fil de trâme représente la largeur du tissu. Le sens chaîne ou fil de chaîne est quant à lui la longueur du tissu.

Le plein biais est la parfaite diagonale du tissu. C’est aussi le sens le plus extensible. Les rubans de biais qui bordent les vêtements sont coupés dans ce sens. Les lisières sont les bords du tissu (ici en rouge).

Les armures fondamentales.

L’armure toile :

Les toiles sont une succession de fils entrecroisés très simplement, un fil dessus un fil dessous. Une fois tissé, l’étoffe ne présente ni endroit, ni envers. Selon la taille des fils et l’espace entre eux le tissu sera plus ou moins léger.

2

Les fils noirs représentent le sens chaîne et les blancs le sens trâme. Il n’y a qu’un fil de trâme qui parcourt et constitue le tissu.

 

L’armure sergé :

Le sergé est facilement reconnaissable par ses côtes obliques. Se sont les lignes diagonales que vous voyez sur le jean’s par exemple. C’est une armure à décochage.3

Pour le sergé le fil de trâme passe une fois dessous deux fois dessus et ainsi de suite. Cela forme des lignes diagonales.

 

L’armure satin :

La principale caractéristique du satin est sa brillance sur l’endroit. L’envers est quant à lui mat. Le satin est toujours constitué de fils très fins et relativement serrés.

4

Le fil de trâme passe une fois dessous et de 4 à 8 fois dessus. Ce qui donne un aspect lisse au tissu, mais le rend aussi plus fragile.

 

Les armures dérivées.

Les armures dites « dérivées » tirent leur nom du fait qu’elles soient des dérivés des armures fondamentales.

Le natté et le demi-natté :

Comme pour la toile, les fils passent dessus / dessous. La différence est que pour le natté, les fils sont deux par deux.

5

Pour le demi-natté, on conserve le même principe de base, mais dans un sens il n’y aura qu’un fil. Selon l’effet souhaité on aura un fil de chaîne et deux de trâme ou le contraire.

6

Ici on observe un effet chaîne car il y a deux fils de chaîne.

Le reps :

Armure avec un effet de côtes longitudinales (parallèles aux lisières). C’est un tissu d’ameublement aux côtes très prononcées.

reps

Le cannelé :

Il s’agit d’une armure à côtes rondes parallèles à la trâme.

canetille

Les armures complexes.

L’éponge :

Sur une ou deux faces apparaissent des bouclettes qui rendent le tissu spongieux, c’est à dire qu’il a un pouvoir d’absorption très largement supérieur aux autres tissus. Les bouclettes sont réalisées grâce à un fil de chaîne supplémentaire et dont la longueur est 2 à 5 fois plus grande que le fil de fond.

téléchargement

Le trait vert représente le fil de chaîne, les points gris sont la coupe des fils de trâme. Les lignes rouges et bleues représentent les fils qui  forment les bouclettes. Soit sur une face pour le schéma du haut, soit sur les deux faces pour le schéma du bas.

Le jacquard :

Le jacquard est conçu sur un métier à tisser spécial, il est appelé métier jacquard et tire son nom de son inventeur Joseph Marie Jacquard (1752-1834).

Ce métier permet de créer des motifs complexes et multicolores. Lors de la conception, le tisseur peut contrôler le fil de chaîne.  Les tissus jacquards sont bien souvent plus onéreux car plus complexes.

Il n’existe pas de schéma qui représente le tissage du jacquard puisque celui-ci varie selon le motif.

 

Les armures des tissus n’ont plus de secret pour vous maintenant ! Amusez-vous à « décortiquer » des chutes de tissus pour comprendre mieux les armures.

 

 

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé de l'actualité de Self Tissus

Inscrivez-vous à notre Newsletter